Éveiller le féminin

 In accompagner la vie, formation, les éveilleuses, Rituels de femmes

Depuis 20 ans j’accompagne les femmes et les couples dans la maternité.

Dans ce passage, les femmes se sont révélées fortes, puissantes, insoumises… et ce quelque soit le déroulement et la façon dont elles ont mis au monde ou accueilli leur bébé.

Elles avaient peut-être peur, on leur avait nommé beaucoup de risques à surveiller…et pourtant elles se sont offert  un voyage au cœur de la vie, une initiation. Loin d’en ressortir affaiblies, elles ont partagé avec intensité leur voyage au cœur d’elles-mêmes, du mystère, de l’inconnu, de la peur et de la force rencontrée.

Elles ont transmis leur besoin viscéral de le vivre ainsi et elles ont témoigné de ce qu’elles y ont gagné:  une foi en elle-même, une confiance qui les soutient depuis dans leur vie.

Comme d’autres aspects du  féminin, la  maternité a été réduite à son potentiel de dangerosité et surtout à l’incapacité des femmes à le vivre sans aide, sans interventions extérieures. Elle a été mise sous haute surveillance et les femmes ont perdu cette place de grandes créatrices, de celles qui cotoient le grand mystère.

Le système médical a tellement insisté sur tous les risques, sur la douleur non nécessaire, que la force du  féminin a presque partout déserté la mise au monde et l’a abandonné à un savoir mathématique rationnel et dénué de tout lien avec cette force du féminin.

Le féminin est aussi cette partie de nous qui est plus tournée vers l’intérieur, le ressenti, l’être.

Celle qui n’a plus besoin de performer, de tout comprendre, de tout contrôler, de tout réussir.

Celle qui se permet d’être vulnérable, qui apprend à se respecter, qui s’adapte, qui ose changer de vie et se libérer des attentes des autres.

Éveiller le féminin c’est permettre à tous de laisser ces qualités émerger, d’oser choisir d’autres paradigmes, de nourrir la confiance en son ressenti, d’honorer le mystère, l’intuitif, d’oser traverser la peur de l’inconnu et l’imprévisible de la vie.

Éveiller le féminin c’est retrouver sa nature profonde, ce contact avec la vie qui se déploie à chaque instant.

Chaque être humain a la possibilité de vivre sa vie à partir d’un espace d’ouverture et de contact avec sa vraie nature, dans son féminin et son masculin.

Des ouvertures se font souvent dans des moments de grande intensité, lorsqu’on est presque obligé de lâcher le contrôle : maladie, accident, approche de la mort … et mise au monde. Dans ces moments, on touche au plus grand que soi, au mystère et à l’inexplicable.

On touche du bout du doigt le fil ténu de la vie, de ce souffle qui nous traverse et qui est notre réelle réalité.

A plusieurs reprises au cours de ma vie, j’ai plongé, comme beaucoup d’autres, dans des expériences imprévues, hors normes, qui m’ont permis d’expérimenter cette confiance en la vie, pas en moi, mais en quelque chose de plus grand … et j’ai accepté de les vivre…j’ai accepté de m’abandonner. Cette ouverture créée installe une confiance inébranlable en la justesse de la vie et dans notre capacité à traverser.

Cliquez  pour plus d’info sur la Formation Âme de femme – Les éveilleusescréée par Audrey Loups et 42 cocréatrices à laquelle je participe.

Et pour les séminaires Accompagner la vie .

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search