Au service de la Vie.

 In accompagnement, accompagner la vie, accouchement, Aller-retour vers l'au-delà, Articles, fin de vie, livre naissance, mort, naissance, Rituels de femmes

«En ne voulant que la vie et pas la mort, nous n’avons plus ni l’une ni l’autre» (1)

Accompagner la vie, c’est accepter de se mettre au service de la vie, quel que soit le passage traversé.

Au cours de mes années auprès des femmes qui accouchent, cette place qui est la mienne, au service de la vie, est relativement bien perçue. Quoique, lorsque je rencontre les professionnels, leur proposer d’être au service de cette femme, de ce couple, de ce bébé confronte un peu… Ils sont habitués à gérer, à organiser, à penser savoir ce qui est bon ou pas…à prendre les décisions pour leurs «clients».

Être au service pour accompagner la naissance appelle l’humilité et l’acceptation de pas savoir ce qui va se passer … Tu ne sais pas à quel point tu ne sais pas ce que tu ne sais pas. Et tu ne peux pas imaginer ce que tu ne sais pas.

Dans mon dernier livre (2), je témoigne du mystère qui entoure la naissance, de cet espace que visitent les femmes pendant l’enfantement.

Espace intangible, trouble, insoumis.
Espace entre les mondes, entre le connu et le réel.
Espace qui dérange et insécurise.
Espace de confusion et de puissance.
Espace de vulnérabilité et de force.

Nos sociétés ont tendance à vouloir éradiquer les zones incontrôlables, les zones d’ombre.
La réalité n’est pas ce qui est vu, ce qui est objectivé et mesuré.
La réalité inclut tout, l’insaisissable, le subjectif, l’amour, la mort, l’espace intangible, l’espace entre les mondes.
La sécurité se trouve dans cette réalité.

Refuser cette réalité a nourri la peur, le désespoir et la perte de confiance.

Alors réunir la naissance et la mort dans un séminaire m’est apparu une évidence puisque ces passages de nos vies sont un même mouvement de cette vie qui se transforme.

Car j’ai aussi accompagné ce qu’on appelle la fin de vie (3) et j’ai ressenti la puissance de la Vie lorsque j’ai accepté de ne pas savoir, de ne pas résister. La Peur s’est alors envolée.

Dans le billet de blogue «ces grands passages qui nous bouleversent» je cite certains points communs que nous explorons au cours du séminaire entre les deux passages :
– Choisir la peur ou l’Amour
– Naitre et Mourir en sécurité
– Le besoin d’essentiel et de sacré

Parce-que ne s’occuper que des corps n’est pas prendre soin de la Vie.

Alors dans ces expériences puissantes de vie que sont la naissance et la mort, on va découvrir l’inimaginable… l’amour.

Prochaines dates du séminaire en France

I.Challut
___________________________________________
1.Christiane Singer, Où cours tu? Ne sais tu pas que le ciel est en toi? Albin Michel
2-I.Challut, Rituels de femmes pour réenchanter la maternité, Le Courrier du Livre 2017
3.Challut, Aller-retour vers l’au-delà’ Le Dauphin Blanc 2015

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search